Examens Radiologie conventionnelle Arthographie du poignet

Principe de l'examen

Votre médecin a demandé une arthrographie ou un arthroscanner dans le but d’obtenir une exploration plus précise de votre articulation. Cet examen consiste à injecter quelques cc d’un liquide iodé à l’intérieur de l’articulation à l’aide d’une aiguille puis à réaliser des radiographies et éventuellement un scanner. C’est un examen courant et parfaitement bien toléré dans l’immense majorité des cas. Les complications sont exceptionnelles et toutes les précautions sont prises pour en minimiser le risque. La piqûre n’est pas plus douloureuse que n’importe quelle autre piqûre. Cette technique utilise des rayons X, mais l’irradiation reste très faible et se trouve actuellement réduite le plus possible par divers procédés techniques. Les femmes susceptibles d’être enceintes doivent cependant systématiquement le signaler.

Prise de rendez-vous

Au moment de la prise de Rendez-vous, prévenez-nous systématiquement :
  • si vous avez une maladie de sang, une maladie de la coagulation sanguine ou si vous prenez des médicaments anti-coagulants,
  • si vous êtes allergique ou si vous êtes asthmatique
  • si vous êtes suivi(e) pour une maladie de cœur, une hypertension artérielle ou un diabète,
  • si vous avez actuellement une maladie infectieuse (fièvre, mal de gorge, etc...),
  • si vous êtes susceptible d’être enceinte.

Contre-indications

Aucune

Préparation et précaution

  • En cas d'allergie à l'iode, vous serez prémédiqué.
  • En cas de prise de Glucophage : arrêt du glucophage 48h avant l'examen et reprendre 48h après l'examen.

Réalisation de l'examen

L’examen en lui-même dure environ une heure. Mais une autre heure est ensuite nécessaire pour l’obtention et l’étude des images. Vous devez donc prévoir de passer au moins deux heures à l’Institut de Radiologie si vous souhaitez repartir avec votre dossier.

Effets secondaires

Il est exceptionnel qu’un produit iodé, injecté dans une articulation, déclenche des réactions allergiques graves.
Comme pour toute piqûre, il existe un risque d’infection. Celui-ci est également exceptionnel et toutes les précautions d’asepsie sont naturellement prises pour l’éviter.
Un arthroscanner est en général parfaitement toléré. Il est possible cependant que vous éprouviez une gêne ou quelques douleurs pendant un ou deux jours. Nous vous conseillons :
  • de limiter les mouvements de votre articulation et d’interrompre le sport et la kinésithérapie pendant 48 heures,
  • de prendre systématiquement contact avec nous ou avec votre médecin en cas de douleurs persistantes
    ou de fièvre dans les jours suivants l’examen.

Compte-rendu

Immédiatement réalisé.