Principe de l'examen

A voir une vision dans un autre plan de l'espace souvent perpendiculaire à celui du panoramique dentaire sur un secteur plus limité.

Réalisation de l'examen

Technique de mordu : le cliché étant dans la bouche du patient tête droite, ou fléchie (maxillaire supérieur), ou défléchie (mandibule). Le rayon directeur de la source est orthogonal (clichés ortho-occlusaux avec par exemple incidence de Simpson ou incidence trans-crânienne pour le maxillaire) ou oblique (cliché dys occlusaux), par rapport à l'axe du film.

Technique utilisée

mordu avec rayon orthogonal ou oblique (rayons X). Actuellement réalisation en méthode conventionnelle il n'existe pas de plaque photo sensible (ERLM) à la taille requise.

Indice de qualité

  • Bonne tonalité et bon contraste,
  • Etude satisfaisante de la position des dents et notamment des apex.

Intérêts

Cliché de deuxième intention pour une vision complémentaire:

  • de la morphologie d'une dent,
  • de la position d'une dent (incluse),
  • d'un traumatisme dentaire (du secteur incisivo-canin),
  • des rapports d'une lésion osseuse,
  • d'une fente palatine.

Ces clichés n'ont toutefois pas la précision morphologique et topographique d'un scanner avec reconstruction dentascan. * Recherche également au niveau de la mandibule de calcifications des parties molles (lithiase salivaire surtout au niveau de l'abouchement du canal de Wharton).

  • PROJECTION ORTHOGONALE: Moins de distorsion, superposition de la couronne et de la racine d'une même dent (Etude topographique +).
  • PROJECTION OBLIQUE: Plus de distorsion mais dissociation de la couronne et de la racine d'une même dent avec une bonne visualisation des apex (secteur incisivo-canin + ; étude morphologique +).